Dès son ouverture en 1962, la Galerie Alice Pauli poursuit un double objectif.  Elle n'a cessé, d'une part, de manifester son attachement à un certain patrimoine artistique et d'autre part, elle n'a jamais renoncé à sa mission de découvrir de nouveaux talents et ensuite d'assurer leur promotion en Suisse et à l'extérieur des frontières, ce travail sur le rayonnement de l'oeuvre s'effectuant principalement dans les foires internationales (Bâle et Paris) et aussi en collaborant avec de nombreux Musées en Suisse et à l'étranger.

 

La Galerie a forgé son identité dans les années soixante avec des artistes peu ou pas du tout exposés en Suisse à cette époque : Magdalena Abakanowicz, Julius Bissier, Roger Bissière, Jean Dubuffet, Sam Francis, Jean Lecoultre, Alicia Penalba, Emil Schumacher, Louis Soutter, Arpad Szenes, Tapiès, Mark Tobey et Vieira da Silva, etc...

 

Pour la Galerie, ces créateurs incarnent des références qui, plus tard, ont été complétées par la présence de Pierre Soulages, Louise Nevelson, Jim Dine, Jaume Plensa, Giuseppe Penone, James Brown, Philippe Cognée, Monique Frydman, Christian Lapie, Nunzio, Flavio Paolucci, Jean-Pierre Pincemin, Anne et Patrick Poirier, Yang Jie-Chang et autres.

 

En raison de son implantation géographique, la Galerie a toujours été préoccupée de s'entourer d'artistes suisses - peintres et sculpteurs - ainsi que de jeunes créateurs internationaux. Cette cohabitation d'artistes de générations différentes et d'expressions diverses font le sel de la mission poursuivie par la Galerie ; être des passeurs d'images, des messagers entre la création humaine et le public.