MIMMO PALADINO

Mimmo Paladino est né à Paludi (Italie) à l'est de Naples en 1948. Sa pensée, sa mémoire sont totalement imprégnées de la culture méditerranéenne. De 1964 à 1969, il fait ses études au Liceo artistico de sa ville natale.
Sa première exposition personnelle sera organisée en 1976. En 1980, Paladino est cofondateur du mouvement de la Trans-avant-garde italienne (Francesco Clemente, Enzo Cucchi, Sandro Chia, Nicola de Maria). La même année, il participe à la Biennale de Venise avec ce groupe. Dans les années 80, Mimmo Paladino réalise des toiles très colorées. Il peint d’étranges animaux, des personnages hybrides et distordus en s’inspirant de l'art étrusque ou des arts primitifs qu'il transfigure..
L’artiste aime à tourner la mort en dérision et utilise, de manière récurrente, des têtes de mort, des croix, des os, des squelettes. Il place son art dans tout ce qui est mystérieux, oublié ou secret. On y découvre une sorte de rituel d’une certaine irréalité. Paladino privilégie la gestuelle au dépens du portrait : jamais on ne voit dans sa peinture l'expression d'un visage.
À partir de 1982, sa notoriété s'étend aux Etats-Unis, en Amérique du Sud, et il expose dès lors dans le monde entier. Il réalise parallèlement un oeuvre gravé important. Dès 1990, l’artiste représente des personnages hiératiques, des têtes archaïques, réalise un ensemble de tableaux ovales dans lesquels il inclut des bois gravés, des pictogrammes et des chiffres. Il conçoit également des sculptures en céramique peinte et acier.
Il vit et travaille aujourd’hui à Benevento et à Milan et ses œuvres emblématiques sont visibles à travers le monde dans les grands musées et les collections privées.